Boulimie, anorexie : les signes qui ne trompent pas

Etre atteint de boulimie ou d’anorexie peut sembler anodin et irréel vu de l’extérieur, mais entraîne un mal être incommensurable pour celui qui le vit. C’est un signe de santé mentale primitive accompagné de dépression et de perte de confiance. L’entourage se doit de réagir au plus vite pour limiter les risques, et doit donc connaître les signes avant-coureurs.

Qu’est-ce que l’anorexie et la boulimie ?

La boulimie est une maladie psychiatrique dont les crises se manifestent par l’ingestion d’une grande quantité d’aliments. Parmi les signes de la boulimie, il est impossible de refréner une envie de manger de façon anarchique, sans mâcher les aliments. Apres coup, la personne a des remords et se purge pour apaiser la pensée et éliminer la pesanteur de l’estomac. L’anorexie fait également partie des troubles du comportement alimentaire, caractérisé par la diminution de l’envie de manger. Par instinct, la personne façonne ses habitudes alimentaires, mais il arrive que cela tombe dans l’excès. Pour atteindre une morphologie précise du corps, on s’abstient de manger, au point de se transformer en problème de santé.

Quels sont les signes de la boulimie ?

Les maladies mentales sont assez difficiles à détecter, car la personne cherchera à cacher autant que possible sa gêne. Outre le fait que la personne aura tendance à manger goulûment et en grande quantité, il existe quelques signes de la boulimie. Durant le repas, la personne aura tendance à aller souvent aux toilettes pour purger ce qu’elle a trop mangé. Ainsi, elle peut par exemple laisser l’eau couler dans le but de masquer le bruit des vomissements. Elle peut également cacher des stocks de nourriture pour y avoir accès au moment des crises. Cela peut entraîner des sauts d’humeur la rendant irritable et dépressive.

Quels sont les signes de l’anorexie ?

Tout comme les signes de la boulimie, l’anorexie tourne également autours de la nourriture et du poids. Le signe principal réside dans l’apparition d’une obsession de la personne pour perdre du poids. Elle se traduit par un comportement excessif en ce qui concerne la surveillance du poids et les calories consommées. La personne voudra perdre de la calorie en faisant constamment du sport. Elle survient généralement à la suite d’un régime d’amaigrissement pour atteindre une idéale minceur excessive. Malgré un corps à la limite du squelettique, la personne refuse toujours de manger, se sentant toujours en surpoids. Elle peut toucher les enfants dès l’âge de neuf ans.

Comment expliquer un divorce aux enfants ?
Surmonter un deuil : les étapes vers l’acceptation