Zoom sur les différentes formes de psychothérapie

La psychothérapie, au sens large veut dire traitement pour les troubles psychologiques. En réalité, c’est un soutien psychologique qu’un spécialiste apporte à un client qui ressent le besoin de surpasser un blocage psychologique, émotionnel ou encore relationnel. Contrairement à ce que beaucoup pensent, le fait de se rapprocher d’un psychothérapeute ne signifie pas être en état de démence. Il peut s’agir par exemple d’anxiété passagère, de schizophrénie, de troubles de personnalité… Le but général de la psychothérapie est de résoudre des problèmes psychologiques qui ont une répercussion tangible dans la vie d’une personne. Selon le besoin du client, il existe de nombreuses formes de psychothérapie. Si ce domaine vous intéresse et que vous souhaitez vous former pour devenir thérapeute, voici les formes les plus courantes et les plus efficientes de cette discipline.

La psychothérapie analytique

Inventée par le célèbre Sigmund Freud dans le 20e siècle, la psychanalyse est la plus ancienne version de la psychothérapie. Vous pouvez  approfondir vos connaissances dans les moindres détails de cette thérapie et devenir thérapeute avec GS Formation. L’hypothèse du psychanalyse est que l’existence humaine est composée du conscient et de l’inconscient. Le conscient est ce qui se manifeste extérieurement: les actes, la parole et le comportement. L’inconscient quant à lui est ce qui génère le conscient. Les soucis actuels de la vie humaine sont dus à des « conflits inconscients » non résolus. La thérapie de Freud propose alors de trouver ces conflits de l’inconscient qui correspondent aux difficultés réelles qui subsistent en vue de les résoudre. Cette méthode laisse au patient le temps de trouver par lui-même les solutions à son souci sans l’intervention directe du thérapeute. Cette pratique prend plusieurs mois, voire même des années.

La psychotherapie cognitivo-comportementale (TCC)

Ce traitement se base sur l’idée que les comportements d’une personne sont le fruit de ses croyances et de ses connaissances. De ce fait, les mauvais comportements qu’a un patient sont les résultats d’informations inadaptées qu’il a acquis dans le passé. Le TCC invite le patient à remettre en question ces informations. Le thérapeute comportementaliste le guide afin qu’il puisse arriver au stade final du traitement: le changement de comportement. Cette thérapie est idéale pour traiter les troubles de comportement telles que les troubles bipolaires, la schysophrenie paranoïa, la boulimie ou encore la dépendance aux drogues. La méthode s’étale sur une durée prolongée pour un résultat optimale. Un psychologue souhaitant devenir thérapeute comportemental devra faire preuve d’une grande patience.

La psychothérapie interpersonelle(TIP)

À l’origine, le TIP a été mis en place pour traiter la dépression. Cette thérapie est fondée sur la théorie de l’attachement développée par le psychiatre John Bowbly. Le principe est que chacun a besoin de s’attacher avec au moins une personne pour assurer un développement psychologique. Ainsi, une personne éprouvant le besoin d’une évolution psychologique trouvera la solution dans ses relations. Le lien interhumain est donc la clé de voûte de la thérapie interpersonnelle. Le psychothérapeute aide le patient à améliorer son interaction avec les personnes qui l’entourent afin qu’il puisse surmonter ses blocages psychologiques. Cette thérapie de quelques semaines est fortement recommandé pour le traitement de la dépression, des troubles de personnalité et des problèmes d’alimentation (boulimie et anorexie psychogène).

Devenir psychothérapeute aujourd’hui : quel parcours envisager ?
Définition : oui, la psychothérapie est un traitement psychologique !